Après quelques soucis d’hébergement, le contenu du forum (images, parties, vidéos) est de nouveau disponible, encore désolé pour ses désagréments et merci encore pour votre compréhension.

    Les règles de comptage du jeu de go

    Partagez
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Dim 25 Jan 2015 - 19:20

    Rappel du premier message :

    Les règles du jeu de go

    Comment ? Il y a plusieurs règles ?? Ce n'est déjà pas assez compliqué avec une seule ?

    Rassurez-vous, les différences sont suffisamment petites pour ne pas avoir d'effet sur le déroulement des parties. Dans l'immense majorité des cas, on peut jouer une partie entière sans avoir à connaître quelle est la règle qui est appliquée. Ce n'est que vers les tout derniers coups du yosé que l'on va adopter l'une ou l'autre convention pour remplir les points damés.

    Il existe deux grandes familles de règles. La famille "chinoise", où le score, dit "de surface" (area), correspond aux intersections contrôlées par les joueurs, pierres + territoire, et la famille des règles "japonaises",  où le score, dit "de territoire" (territory), correspond à la somme territoires + prisonniers.
    En pratique, hors cas particulier, cela revient au même à un point près.

    Voici un tableau récapitulatif des différentes règles en usage dans le monde.

    Règles chinoises

    • Règle chinoise (1975)
    • Règle SST / Ing (1977, Taiwan)
    • Règle Ing simplifiée (certains tournois du championnat d'Europe)
    • Règle des World Mind Sports Games (2008, Chine)
    • Règle AGA (1991, American Go Association)
    • Règle française (1994, Fédération Française de Go)
    • Règle néo-zélandaise
    • ...


    Règles japonaises

    • Règle japonaise traditionnelle (1949, Nihon Ki-in)
    • Règle coréenne
    • Règle du championnat du monde amateur (1979, International Go Federation, Japon)
    • Règle japonaise moderne (1989, Kansai et Nihon Ki-in)
    • ...


    Outre la définition du score, les règles diffèrent notammant par la façon dont les kos sont gérés. Lorsque des figures complexes mènent à des répétitions après plusieurs coups, il n'est pas rare de trouver des coups qui sont légaux dans certaines règles, et illégaux dans d'autres. Les sanctions en cas de coup illégal peuvent également être différentes.
    Enfin, la gestion des conflits en fin de partie, lorsque les deux joueurs contestent la vie ou la mort de certains groupes, peut être radicalement différente. Certaines figures particulièrement complexes peuvent même être déclarées mortes dans une règle et vivantes dans une autre !

    Nous allons passer en revue toutes les différences entre les deux règles auxquelles nous sommes le plus souvent confrontés : la règle française, dans les clubs et les tournois français, et la règle japonaise, sur Internet et dans les certains tournois internationaux.

    La règle française et la règle japonaise

    La règle japonaise du jeu de go est utilisée partout dans le monde où aucune autre règle spécifique n'est appliquée. C'est par exemple la règle par défaut sur le serveur KGS. C'était la règle utilisée en France avant 1994, si bien que les livres d'initiation au go écrits en français avant cette date ne parlent que de la règle japonaise (et mentionnent éventuellement la règle chinoise pour des raisons pédagogiques).
    Mais la plupart du temps, c'est d'une règle japonaise "simplifiée" qu'il s'agit. Certaines figures impliquant plusieurs kos en même temps sont impossibles à résoudre dans cette règle. La règle japonaise officielle complète, formalisée pour la première fois en 1949, est effroyablement compliquée. Elle a été révisée en 1989, ce qui a permis de lever quelques problèmes insolubles qui subsistaient dans certaines parties (qui a parlé de Go Seigen ?)... tout en la rendant totalement incompréhensible pour le commun des mortels !
    La voici, pour référence : http://www.cs.cmu.edu/~wjh/go/rules/Japanese.html
    Les 14 articles en haut constituent la règle, et les kilomètres de texte et de diagrammes en-dessous tentent d'expliquer ce qu'elle veut dire.
    Je ne crois pas qu'aucun logiciel ou serveur implémente cette règle en totalité. Sur KGS, seule une règle japonaise simple est utilisée. Lorsqu'une figure apparaît dans une partie que le logiciel de KGS ne sait pas évaluer, les joueurs doivent appeler un arbitre qui analysera la situation, prendra le contrôle de la partie et forcera manuellement l'application de la règle japonaise officielle.


    La règle française est utilisée dans les clubs et les tournois en France. C'est une sorte de retour à la règle chinoise, qui est quasiment identique dans ses principes de base, et qui a l'avantage de ne prêter le flanc à aucune ambiguïté, même dans les situations les plus improbables. Elle a été adoptée par la Fédération Française de Go en 1994.
    En voici le texte officiel : http://www.jeudego.org/_php/regleGo_intro.php
    Au départ, elle n'a pas été inventée par la fédération française, mais par la fédération américaine (American Go Association, ou AGA), en 1991. Sur les serveurs ou les logiciels de go, quand vous voyez indiqué "règle AGA", sachez qu'il s'agit quasiment de la règle française. Seule la règle anti-répétition change (interdit de recréer une position identique avec le trait au même joueur en règle AGA, interdit de recréer une position qu'on a déjà soi-même créée en règle française... ).
    La rumeur indique qu'en fait, c'était une règle identique à la règle française, que l'AGA voulait créer au départ, mais que suite à une erreur d'inattention, la règle anti-répétition n'a pas été rédigée correctement (source Robert Jasiek ).


    Dans le tableau suivant, j'ai répertorié toutes les différences entre la règle française et la règle japonaise moderne, non pas du point de vue théorique, mais du point de vue pratique : que faut-il savoir quand on joue une partie ?

    Règle françaiseRègle japonaise
    On donne un prisonnier lorsqu'on passe, et blanc joue le dernier coup (autrement dit, score = pierres + territoire)On ne donne pas de prisonnier quand on passe (autrement dit, score = territoire + prisonniers)
    Le komi recommandé en 19x19 est de 7.5 pointsLe komi recommandé en 19x19 est de 6.5 points
    On a intérêt à jouer tous les points dame jusqu'au dernierOn peut s'arrêter lorsqu'on est sûr que les dame qui restent valent zéro. On est toutefois tenus d'ajouter dans notre territoire les pierres de connexion (dites teire) que le remplissage des dame nous obligerait à jouer .
    Un joueur ne doit pas créer deux fois la même positionOn ne doit pas reprendre une pierre qui vient d'en prendre une seule (ko simple).
    Si les deux joueurs détectent une répétition infinie d'ordre plus élevé, la partie n'a pas de résultat (exemples : triple ko, ko round-robin, ko de longue vie...)
    On compte les points dans les yeux des sekisUn oeil dans un seki vaut zéro
    Toutes les chaînes mortes sont retirées après la fin de la partieSeules les chaînes mortes situées dans les "territoires" sont retirées après la fin de la partie. Une chaîne morte dans l'oeil d'un seki n'est pas considérée comme étant dans un territoire.
    En cas de désaccord sur le statut d'un groupe au moment de compter le score, la partie reprend jusqu'à la capture éventuelle de ce groupe.En cas de désaccord à la fin, on bascule de la phase de jeu à la phase de confirmation.
    Le statut de chaque groupe est alors évalué en jouant virtuellement d'une part avec le trait à Blanc et d'autre part avec le trait à Noir (les kos sont réinitialisés). [1989] En phase de confirmation, il est interdit de reprendre un ko, sauf si on passe d'abord pour ce ko.
    Un groupe est vivant si aucune des deux possibilités ne permet de le capturer. Si les deux joueurs se mettent d'accord sur le statut de chaque groupe, on revient à la position initiale pour compter le score.
    Sinon, si un joueur estime que la partie n'est pas terminée, il peut demander la reprise, mais doit alors laisser le trait à l'adversaire.
    Enfin, si les deux joueurs estiment que la partie n'est pas terminée mais ne demandent pas la reprise (point vital découvert après les deux passes, par exemple), ils perdent tous les deux.

    Dans un premier temps, nous allons nous intéresser à la définition du score : quelles sont les conditions pour que la différence puisse faire basculer la victoire d'un côté ou de l'autre ? pourquoi faut-il jouer les points damés ?

    Ensuite, nous étudierons les règles anti-répétition, dites règles de "superko", ou comment des coups peuvent être légaux dans une règle et illégaux dans l'autre.

    Nous aborderons aussi les "précédents" en règle japonaise, avec les "quatre courbés dans le coin", forme qui a fait couler beaucoup d'encre puisqu'en règle japonaise, elle est longtemps restée au statut mort même quand elle était vivante !

    Nous nous pencherons sur la terrible règle japonaise moderne, et comment elle gère les positions ambiguës telles que les quatre courbés dans le coin "vivants", ou la célèbre partie de 1959 entre Go Seigen et Takagawa Shukaku, où tous les deux prétendaient avoir gagné d'un demi-point sans que les arbitres puissent donner raison à l'un ou à l'autre.

    Enfin, nous dirons un mot sur le comptage des sekis et nous verrons dans quels cas de figure les deux règles n'aboutissent pas au même score.


    Dernière édition par Pio2001 le Sam 12 Déc 2015 - 22:54, édité 13 fois
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Lun 4 Mai 2015 - 14:37

    Bonjour,
    Depuis que j'ai écrit cet article, je comprends un peu mieux le comptage en règle japonaise sur KGS, notamment pourquoi le logiciel ne compte pas de point dans un ko non connecté à la fin.

    Je me demande s'il n'y a pas un différence tactique entre la règle japonaise et la règle française à ce niveau. A la fin du yose, lorsqu'on a fermé les frontières et qu'il reste un ko entre deux territoires, on dit que ce ko vaut 1/3 de point en moyenne.

    Si c'est le dernier coup, qu'il n'y a plus de menaces de ko ni de dame, si on prend le ko, puis qu'on le connecte, au lieu de laisser faire l'adversaire, en règle japonaise, on gagne un point.
    Démonstration : il n'y a pas de territoire, ni dans un cas, ni dans l'autre, et on a fait un prisonnier si on prend le ko, tandis qu'il n'y a pas de prisonnier si on laisse l'adversaire connecter.

    En règle française, par contre, on gagne 4 points !
    Démonstration : entre les deux cas de figure, il y a deux intersections qui changent de couleur. Cela fait deux points de plus pour l'un et simultanément deux points de moins pour l'autre.

    Normalement, l'écart entre le comptage de surface et le comptage de territoire ne devrait pas excéder un point. La raison d'un tel écart est la convention qui oblige les joueurs à connecter leurs ko à la fin en règle japonaise, se retirant ainsi un point de territoire.
    Pour obtenir l'équivalence entre le comptage de territoire et le comptage de surface, il suffit d'imaginer qu'on ne connecte pas le ko et qu'on marque un point de territoire à l'intérieur. La différence de score entre les deux situations est alors de 3 points en comptage de territoire : un point de territoire en plus et un prisonnier si on a le ko, un point en moins et pas de prisonnier si on ne l'a pas. Ce qui ferait 3 points de gagnés, soit la même chose qu'en règle française, moins le point d'écart dû au fait que le dernier coup n'est pas joué par le même joueur.

    Par conséquent, la valeur de ces kos n'est-elle pas plus grande en règle française ? Ne faut-il pas les jouer plus tôt qu'en règle japonaise ?
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Lun 4 Mai 2015 - 14:54

    PS : je crois que cela ne concerne que le dernier ko, et non les précédents, s'il y en a plusieurs. L'écart final vient en effet du fait qu'on rajoute une pierre pour connecter après que les deux joueurs ont passé. Il peut donc y avoir, après réorganisation des territoires, deux pierres de plus d'une couleur que de l'autre.
    Je ne pense pas qu'on puisse faire plus dans les cas standards, car s'il y a deux ko non connectés, l'un est une menace de ko pour l'autre. On ne peut donc pas finir une partie avec plusieurs ko non connectés en sa faveur (quelqu'un peut confirmer ?). Et pour les pierres de connexion, l'adversaire doit ajouter une pierre dans le dame, ce qui ne change pas la différence entre le nombre de pierres blanches et le nombre de pierres noires.

    C'est à cause de ce genre de choses que je me posais la question de la valeur des coups de yose. On trouve 3 points d'écart entre les deux règles en comptant la valeur des coups (1 point contre 4 points), mais on prouve par ailleurs que le score final ne peut pas différer de plus de 2 points. Où est l'erreur ?
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Ven 15 Mai 2015 - 23:41

    Bonjour,
    J'ai modifié le tableau comparatif des règles française et japonaise pour mieux expliquer les fins de partie en règle japonaise, qui m'ont été détaillées par Bill Spight sur Life on 19x19 : http://www.lifein19x19.com/forum/viewtopic.php?f=45&t=11828
    J'ai également précisé qu'en règle française, la reprise de la partie se poursuivait jusqu'à la capture éventuelle des pierres dont le statut est disputé.

    Règle françaiseRègle japonaise
    En cas de désaccord sur le statut d'un groupe au moment de compter le score, la partie reprend jusqu'à la capture éventuelle de ce groupe.En cas de désaccord à la fin, on bascule de la phase de jeu à la phase de confirmation.
    Le statut de chaque groupe est alors évalué en jouant virtuellement d'une part avec le trait à Blanc et d'autre part avec le trait à Noir (les kos sont réinitialisés). [1989] En phase de confirmation, il est interdit de reprendre un ko, sauf si on passe d'abord pour ce ko.
    Un groupe est vivant si aucune des deux possibilités ne permet de le capturer. Si les deux joueurs se mettent d'accord sur le statut de chaque groupe, on revient à la position initiale pour compter le score.
    Sinon, si un joueur estime que la partie n'est pas terminée, il peut demander la reprise, mais doit alors laisser le trait à l'adversaire.
    Enfin, si les deux joueurs estiment que la partie n'est pas terminée mais ne demandent pas la reprise (point vital découvert après les deux passes, par exemple), ils perdent tous les deux.
    J'ai également introduit le terme "teire". J'ai appris que c'était le nom des pierres de connexion que l'on ajoute avant de compter en règle japonaise.

    Règle françaiseRègle japonaise
    On a intérêt à jouer tous les points dame jusqu'au dernierOn peut s'arrêter lorsqu'on est sûr que les dame qui restent valent zéro. On est toutefois tenus d'ajouter dans notre territoire les pierres de connexion (dites teire) que le remplissage des dame nous obligerait à jouer .
    avatar

    Yunzi
    Administrateur
    Administrateur

    Niveau KGS : 12 Kyu
    Messages : 3996
    Points : 35446
    Mercis reçus : 460

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Yunzi le Sam 16 Mai 2015 - 11:07

    Merci pour ce comparatif très instructif. De plus la présentation permet de mieux comprendre les différences. Great
    avatar

    LDL
    Administrateur
    Administrateur

    Niveau KGS : 1 Dan
    Niveau FFG : 1 Kyu
    Messages : 8228
    Points : 82172
    Mercis reçus : 828

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par LDL le Dim 24 Mai 2015 - 14:04

    .

    merci encore pour ce mega sujet, si tu le veux bien, on va le passer dans la partie Cours/Base du jeu,
    car ca me parait vraiment tres instructif et elabore pour ceux qui veulent en savoir plus
    sur les regles du jeu.

    merci encore et bravo pour le gros taf !!!!!
    Smile



    P.S. :
    je me suis permis de modifier légèrement le titre, car évidemment un debutant pourrait croire a tort qu'il s'agit
    des règles du jeu, alors qu'il s'agit des différentes règles de comptage du jeu...
    Wink

    .


    ------------------------------------------------------------------------------
    .. Fondateur du forum ▪️ Spécialiste du cinéma Expressionniste Japonais ▪️ Créateur de la Database des Événements Sociaux AC IV Black Flag
    .
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Dim 31 Mai 2015 - 20:35

    Ce n'est rien, ce n'est rien. Je me suis instruit en faisant des recherches sur la question.

    D'ailleurs, j'en apprends encore. Je viens de lire la moitié de l'article de Robert Jasiek sur les ko finaux en règle chinoise ( http://home.snafu.de/jasiek/kodame.pdf ).

    J'en ai tiré une position intéressante :


    Pas de prisonniers, komi 7.5.
    Blanc joue et gagne en règle française.


    Les deux chaînes blanches à gauche sont mortes.
    En règle japonaise, Blanc perd d'un demi-point.
    En règle française, si Blanc connecte le ko, il perd d'un point et demi. Par contre, s'il remplit le dame, il gagne d'un demi-point. En effet, le dame vaut un point, et ce point est attribué au premier joueur qui l'occupe, tandis que le ko est à Blanc de toutes façons : il a deux menaces en B1 et B9 alors que Noir n'en a aucune.

    Donc ici, le dame est prioritaire sur le ko ! C'est une spécificité des règles de type chinoises.

    Robert Jasiek a étudié tous les cas de figure possibles en fonction du nombre de ko ouverts, du nombre de dame, du nombre de menaces, et du trait. Lorsqu'il y a plusieurs dame, ces derniers peuvent devenir des menaces de ko !
    avatar

    Pio2001
    DONATEUR moon
    DONATEUR moon

    Niveau KGS : 5 Kyu
    Niveau FFG : 12 Kyu
    Messages : 389
    Points : 770
    Mercis reçus : 127

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Pio2001 le Jeu 10 Sep 2015 - 22:14

    Voici une partie que je viens de terminer sur KGS en règle japonaise. Le intersections marquées représentent le territoire.

    On peut voir que neuf intersections sont restées non comptabilisées, alors que quatre seulement sont de vrais dame.

    Exercice : A quoi correspondent les cinq autres ? KGS a-t-il compté correctement ?

    Question subsidiaire : le score change-t-il si on intervertit les pierres B18 et B19 ?


    Contenu sponsorisé

    Documentation Re: Les règles de comptage du jeu de go

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Fév 2018 - 4:02